Les tripes à la mode de Caen

On ne parle pas de gastronomie Normande sans évoquer une de ses spécialités : les Tripes à la mode de Caen. Même si, au premier coup d’oeil, on pourrait penser ce fameux plat gras et un peu rustique, en y regardant de plus près, on s’aperçoit qu’il est seulement gélatineux, et donc fondant en bouche, ce qui lui confère un caractère original et réconfortant.

Une recette inédite

Une « tripière ». C’est le nom (très original) donné au récipient en terre dans lequel sont cuites les tripes. C’est pendant 8h au minimum que marinent la panse, le feuillet, le bonnet, et la caillette, qui composent l’estomac de nos amis les rumi- nants. Ajoutez un pied de boeuf à votre préparation, accompagnez de condiments et dégustez « sans les dents » ce plat au goût unique et fondant.

Tripière

Une histoire d’amour qui prend aux tripes

La recette actuelle aurait été élaborée au 19ème siècle par une restauratrice Caen- naise nommée Madame Besnard. La légende n’en dit pas autant. L’histoire des Tripes aurait commencée au Moyen-Âge, dans une abbaye Caennaise. Sidoine Benoît, moine normand, aurait donnée naissance au plat dont Guillaume le Conquérant tomba amoureux. D’ailleurs, on aime à penser qu’il dégusta un festin de Tripes juste avant de s’emparer de la couronne d’Angleterre.

Guillaume le Conquérant

Sur Restofolio

En cliquant ci-dessous, découvrez sur RestoFolio toutes les déclinaisons des Tripes à la mode de Caen.

Catégorie :